L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet

Michelle Greaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Courrier aux maires du Nord - La Poste

Fermeture des bureaux de Poste : Eric Bocquet sollicite les témoignages des maires du Nord

Ce mercredi 18 juillet, Eric Bocquet a envoyé un courrier à tous les maires du Nord, afin de recueillir les témoignages de chacun quant à la difficulté de maintenir un bureau de Poste dans les communes.

Dans son village de Marquillies, si le bureau de Poste a été maintenu, c’est au prix d’une mobilisation importante des citoyens locaux, et la vigilance est de mise face aux fermetures impromptues, lorsque le personnel manque. La presse relaie régulièrement les interventions d’Eric Bocquet, notamment le courrier qu’il a adressé au Directeur Régional de La Poste en janvier dernier, qui s’est vu proposer un rendez-vous avec le Directeur Régional de La Poste, qui aura lieu dans les prochaines semaines.

Aussi a-t-il décidé de solliciter les élus locaux, pour que le rendez-vous permette un état des lieux plus global de l’état des bureaux de Poste dans le Nord, et un bilan de l’accès au service public de La Poste.

Vous pouvez lire le courrier qu’il a adressé aux maires du Nord en date du 18 juillet ci-dessous :


Le courrier

Madame le Maire
Monsieur le Maire,
Chères et Chers collègues,

La commune de Marquillies dispose d’un bureau de Poste. Celui-ci a connu, comme dans beaucoup d’autres villes et villages du Nord, des réductions d’horaires d’ouverture ces 20 dernières années. La mobilisation des usagers et des élus a permis de maintenir son existence et nous sommes très attachés comme vous au développement de ce bureau.

Depuis le début de cette année 2018, ce bureau a subi plusieurs fermetures inopinées, les responsables de la Poste nous expliquant qu’ils sont en difficulté pour pourvoir au remplacement des agents absents, absences justifiées par des arrêts maladie, des stages ou encore des remplacements effectués au pied levé dans d’autres bureaux du secteur.

À chaque fermeture notre municipalité a interpellé la Direction Régionale sur cette situation, qui est évidemment très préjudiciable à l’équilibre économique de notre bureau, les modes de calcul de l’activité réelle étant ceux qui déterminent désormais les horaires d’ouverture de chacun de nos bureaux.

Dans une réponse datant de février dernier, des engagements avaient été pris afin d’éviter à l’avenir de tels dysfonctionnements. Nous venons à nouveau de subir une fermeture cette semaine. J’avais adressé un nouveau courrier à Monsieur Brébant, le Directeur Régional de la Poste, en mai dernier. Une rencontre en mairie de Marquillies nous est proposée pour la mi-août.

Aussi, au-delà de la situation propre du bureau de Marquillies, qui n’est sans doute pas un cas isolé, j’ai souhaité m’adresser à l’ensemble des maires du Nord afin que vous puissiez m’informer, le cas échéant, de la situation précise des bureaux de poste de vos communes ou territoires respectifs constatée depuis le début de l’année.

Cette rencontre avec Monsieur Brébant sera ainsi l’occasion de faire un point global de la situation du service public postal dans notre département, et de lui faire part de vos inquiétudes légitimes.

Dans l’attente de vos retours d’information, veuillez agréer Madame le Maire, Monsieur le Maire, Chères et Chers collègues, l’assurance de mes salutations les plus cordiales.


Pour témoigner ou contacter Eric Bocquet : contact@senateurs.lhumaind’abord.fr


La presse en parle

La Voix du Nord, dans son édition du 20 juillet, a dédié un article à ce courrier.

Éric Bocquet demande aux maires du Nord de lui signaler les fermetures de bureaux de poste

par Bruno Trigalet, le 20 juillet 2018

Avant de rencontrer le directeur régional de la Poste à la mi-août, le sénateur communiste Éric Bocquet a écrit aux maires du département pour recueillir de leur part témoignages et informations sur les dysfonctionnements éventuels dans leurs bureaux de poste.

La finance internationale, la lutte contre l’évasion fiscale et la dénonciation des paradis fiscaux ne sont pas les seuls sujets sur lesquels le sénateur communiste Éric Bocquet exerce une vigilance de tous les instants. Ici, dans les Weppes, on sait bien que le maintien des bureaux de poste dans les communes rurales est un autre dossier qu’il surveille comme le lait sur le feu. On le sait notamment depuis 2016, année qui s’était terminée par de grosses craintes sur le devenir du bureau de poste de Marquillies.

Éric Bocquet, alors encore maire, avait mouillé la chemise, distribué des tracts, fait du porte-à-porte pour faire signer des pétitions. Tout ça pour obtenir de la poste qu’elle revienne sur son intention de réduire les horaires d’ouverture du bureau de Marquillies. Une action couplée, alors, avec celle du village voisin d’Aubers. Les maires avaient obtenu gain de cause ou en tout cas réussi à amoindrir la réduction horaire.

Tout était plus ou moins rentré dans l’ordre jusqu’à l’hiver dernier : Éric Bocquet avait constaté lui-même que des fermetures inopinées affectaient assez souvent la poste de Marquillies (les clients et usagers étaient invités à aller à La Bassée) et celles d’autres communes des Weppes parce que les remplacements d’agents en arrêt maladie, en stage de formation ou en vacances n’étaient pas assurés. En février, la direction régionale de la Poste, qu’Éric Bocquet avait interpellée, avait assuré ce dernier qu’elle éviterait désormais de tels dysfonctionnements.

Cachet du Sénat
Hélas, Éric Bocquet a de nouveau constaté une fermeture de son bureau de poste préféré… Ce qui immédiatement fait réagir. En réponse à une nouvelle sollicitation, le directeur régional de la poste, Christian Brébant, propose une réunion à la mi-août à la mairie de Marquillies.

Pour préparer cette rencontre, Éric Bocquet a pris sa plume et envoyé une lettre à tous les maires du Nord. Après avoir rappelé le contexte de sa démarche, il fait appel à la contribution des élus : « Au-delà de la situation du bureau de Marquillies, qui n’est sans doute pas un cas isolé, j’ai souhaité m’adresser à l’ensemble des maires du Nord afin que vous puissiez m’informer, le cas échéant, de la situation précise des bureaux de poste dans vos communes (…) Cette rencontre avec M. Brébant sera ainsi l’occasion de faire un point global de la situation du service public postal et de lui faire part de vos inquiétudes légitimes ».

Comme de juste, cette lettre aux 652 maires du Nord a été envoyée non par e-mail mais par courrier depuis le bureau de poste du Sénat !