L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet

Michelle Greaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Chronique

« Hauts les mains ! »

La chronique d’Eric Bocquet - 9 mars 2018

Le flot incessant de l’information est tel que chaque journée amène ses drames, ses horreurs, ses assassinats. Revenons un peu en arrière sur ce nouveau massacre intervenu dans un lycée américain, Parkland en Floride. Un jeune homme de 19 ans y a froidement assassiné 17 personnes, 14 élèves et 3 membres du personnel. Scène malheureusement trop banale au pays de l’Oncle Sam.

Les cris d’horreur, les larmes, les prières, les bougies allumées le long des grilles de l’école, les peluches et les messages accrochés aux grilles… et puis la vie continue. Quelques jours plus tard, le cri salutaire d’une lycéenne qui a survécu au massacre. Elle s’appelle Emma Gonzales, du haut de ses 17 ans elle interpelle l’Etat, Donald Trump, les élus à l’occasion d’un rassemblement. Elle interpelle aussi clairement la NRA. La NRA (National Rifle Association), l’association nationale du fusil, puissant lobby pro-armes, fondée en 1871, quelques années après la fin de la guerre de Sécession. Son crédo, défendre le droit sacré de porter des armes aux Etats-Unis, inscrit dans le marbre de la Constitution américaine, dans le 2ème amendement : « Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un Etat libre, le droit de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé ». Parmi leurs slogans pro armes, quelques horreurs : « les armes ne tuent pas, ce sont les hommes qui tuent », « Un homme armé est un citoyen, un homme sans arme est un esclave », « Si les armes provoquent des crimes, les cuillères vous rendent obèses » … ça laisse songeur, non ?

Une tuerie aux Etats-Unis, ça n’est malheureusement plus de l’information. Chacun a sans doute encore en mémoire l’excellent documentaire du cinéaste américain Michael Moore datant de 2002. Son titre : « Bowling for Columbine ». Relatant la tuerie de Columbine High School le 20 avril 1999, 2 élèves tuent 12 élèves et un professeur ; larmes, prières, terreur, colère, puis… On n’a toujours pas contesté l’influence terrible du lobbying de la NRA. 310 millions d’habitants aux USA, 357 millions d’armes, estimation.
La NRA ne se contente pas de paroles d’une haute portée philosophique, elle a beaucoup d’argent et l’utilise pour financer les campagnes électorales des membres du Congrès américain. Une étude de 2016 démontrait que plus de 50% des élus avaient reçu de l’argent de la NRA, 232 sur 435 ! Alors, évidemment, changer la loi… ça devient compliqué.

Heureusement Donald Trump vient de trouver la parade, il suffit d’autoriser les enseignants à… porter des armes. Ce mec est un génie ! Eurêka,… non Eurêkon… oh pardon, oh, j’sais plus…