L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet

Michelle Greaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Journée internationale des droits des femmes

Il est temps de passer des intentions aux actes

Déclaration de Michelle Gréaume

8 mars et droits des femmes

Il est temps de passer des intentions aux actes

Déclaration de Michelle Gréaume
Sénatrice du Nord
Conseillère municipale d’Onnaing

Le 8 mars, journée internationale des droits des femmes, nous donne chaque année l’occasion de rappeler combien la question de l’égalité entre hommes et femmes, en tous domaines, reste d’actualité.
Les chiffres parlent d’eux-mêmes, et témoignent que précarité, pauvreté, discriminations, se conjuguent très souvent au féminin. Nous sommes la très grande majorité des smicards, des travailleurs pauvres, des bas salaires, du minimum vieillesse et du RSA. Les premières victimes aussi des temps partiels imposés. Et que dire des insupportables inégalités salariales !

Ce 8 mars 2018 restera marqué par la mise au grand jour, salutaire, du harcèlement, du sexisme, et des violences faites aux femmes, que ce soit dans la sphère privée ou publique. La parole enfin libérée nous montre que nous ne sommes hélas pas dans le domaine de l’exception. Comment gommer que ces violences conduisent à la mort d’une femme tous les trois jours.

Les exigences d’égalité et de respect de notre dignité et de notre intégrité, de notre émancipation, sont indissociables. Elles méritent, au-delà des constats et des actes symboliques, souvent valables le temps d’une journée, que des mesures fortes et pérennes soient enfin prises. Il y a urgence.

« Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour » écrivait le poète Pierre Reverdy. Etre fidèle au message universel et émancipateur du 8 mars exige de passer des déclarations aux preuves, des intentions aux actes.