L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet

Michelle Greaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Extension du Port, Canal Seine Nord, Centres Sociaux

Journée de rencontres sur le terrain à Dunkerque

Lundi 9 avril, Eric Bocquet et Michelle Gréaume, accompagnés par Fabien Roussel, député, étaient à Dunkerque pour une visite de terrain autour de deux thématiques :

  • Les enjeux du développement portuaire et du Canal Seine Nord Europe
  • La situation des centres sociaux et du mouvement associatif face à la fin des contrats aidés et à la future Convention d’objectifs et de gestion

Rencontre avec les cheminots

Début de journée en gare de Dunkerque pour un soutien aux cheminots de Dunkerque, mobilisés contre le démantèlement de la SNCF et la casse du service public. Une rencontre combative, solidaire et fraternelle.

Nos parlementaires avec les représentants syndicaux cheminots

Echange avec les dockers et l’Union Locale CGT

Pour évoquer l’avenir du Port de Dunkerque. Si le principe même de l’extension et du développement des activités portuaire (CAP 2020) est soutenu, les conditions de sa réalisation suscitent de fortes inquiétudes en matière d’emploi. Ainsi, l’automatisation prévue des quais de déchargement fait craindre une diminution du nombre d’emplois, et l’arrivée de contrats précaires parmi les dockers.

Autre sujet, l’augmentation du trafic routier, estimé à 1 100 camions supplémentaires par jour et par sens alors que les autoroutes A25 et A16 sont déjà surchargées et accidentogènes. Le développement du fret ferroviaire, donc de la remise en état des infrastructures, est une priorité contre le tout camions, ses nuisances et ses dangers.

Echange avec les dockers et l’Union Locale CGT
Echange avec les dockers et comparaison des plans d’extension du Port depuis 20 ans

Auprès des pêcheurs contre la pêche électrique

La journée s’est poursuivie avec les pêcheurs du port de Dunkerque, sur le sujet de la pêche électrique. Les mobilisations dont celle de Michelle Gréaume, qui avait interpelé le Gouvernement, ont conduit le Parlement européen à se prononcer contre la généralisation de cette pratique particulièrement destructrice pour la ressource halieutique.

Les marins pêcheurs de Dunkerque et des Hauts-de-France sont particulièrement touchés par cette pêche industrielle pratiquée à grande échelle, et sans respect des quotas autorisés, par les bateaux Hollandais. Cette question relève désormais des discussions entre le Parlement européen, la Commission européenne (favorable à la pêche électrique) et les Etats membres. La mobilisation ne doit absolument pas faiblir.

Auprès des pêcheurs de Dunkerque contre la pêche électrique

Le Maire Patrice Vergriete et le Directeur de l’Aménagement et l’Environnement du Port ont reçu nos élus

La délégation parlementaire a ensuite pu rencontrer Patrice Vergriete, maire de Dunkerque et Président de la Communauté Urbaine de Dunkerque, puis Erwan Le Bris, Directeur Aménagement et Environnement du Port Autonome de Dunkerque, avec lesquels ils ont échangé sur le projet CAP 2020, ses enjeux et les craintes qu’il suscite.

De gauche à droite : Eric Bocquet, Michelle Gréaume, Sénateurs du Nord, Patrice Vergriete, Maire de Dunkerque, Fabien Roussel, Député du Nord et Delphine Castelli, Conseillère municipale de Dunkerque

Pour les centres sociaux, nos sénateurs se mobilisent

Fin de journée avec des représentants des centres sociaux et la Fédération des Centres Sociaux 59-62 à Fort-Mardyck. Au cœur des discussions, les inquiétudes quant à l’avenir des activités et des missions au service des populations.
Déjà fortement impactés par la suppression brutale des contrats aidés, les représentants présents ont fait part de leurs craintes quant à l’état des négociations entre l’Etat et la Caisse nationale d’allocations familiales (CNAF) sur la future Convention d’objectifs et de gestion (COG) pour les années 2018-2022.
Le montant des crédits alloués au Fonds National d’Action Sociale (FNAS) serait, en l’état actuel, réduit. Ceci engage l’avenir du volet action sociale de la CNAF, via son Fonds National d’Action Sociale (FNAS), qui finance, entre autres, différentes prestations de service des centres sociaux : animation globale et coordination ; animation collective familles, accueil de la petite enfance, accompagnement de la fonction parentale et accompagnement social des familles.

Beaucoup d’intervenants ont également regretté que leur action doive être évaluée, chiffrée chaque année, alors qu’ils revendiquent la dimension humaine à long terme de leur travail sur le terrain.

Rencontre avec les représentants des centres sociaux et la Fédération des Centres Sociaux 59-62