L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet

Michelle Greaume Découvrir la sénatrice
Actualité

« Le coup du parapluie… »

La chronique d’Eric Bocquet - 29 décembre 2017

« Le coup du parapluie… »

Inspiration musicale une fois de plus pour ce dernier billet de 2017, une phrase extraite d’une chanson de l’excellent Michel Jonasz, « Changez tout ». « Changez tout, changez tout, votre monde ne tient pas debout… ». Oui tout changer, car c’est bien de cela qu’il s’agit.

On ne peut pas se résigner à l’idée de ces milliers de migrants qui courent le risque de mourir en Méditerranée pour fuir le chaos, la misère et non pas pour « profiter » de nos grâces allocations, vider nos coffres-forts et violer nos femmes.

On ne peut pas se résigner à l’explosion insensée de la richesse insolente d’une minorité de plus en plus réduite, à ce monde où l’homme le plus riche du monde devrait vivre 2 738 années dans 25 ans pour venir à bout de sa fortune à raison d’une dépense d’1 million de dollars par jour ! Ce monde marche sur la tête.

On ne peut pas se résigner à l’idée que les puissances financières, pas occultes, identifiées, connues, tiennent les rênes de ce monde après avoir asservi les Etats par la dette.

On ne peut pas se résigner à l’idée que 8 milliardaires dans le monde détiennent autant de richesses que la moitié de l’humanité la plus pauvre, que les plus riches de ce monde échappent à l’impôt, au financement de la société qui est notre cadre commun. Oui plus que jamais solidarité pour l’humanité tout entière.

A la veille de cette nouvelle année 2018, l’indignation ne doit jamais faiblir, face à l’inacceptable il n’y a pas d’hésitation, pas de compromis, il y a le combat, les luttes pour comprendre, expliquer inlassablement, rassembler pour résister et faire vivre l’autre monde.

On se demande parfois pourquoi ça dure cette situation, comment ça peut durer. Notre monde, notre société sont traversés et rongés par tant d’inégalités, d’injustices, au XXIème siècle ! Evidemment, nombreux sont ceux et celles qui nous expliquent à longueur de temps, journaux, radios, télés, qu’il n’y a décidément pas d’alternative au capitalisme et qu’il faut bien s’en accommoder, chacun avec sa petite solution individuelle.

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de nous équiper, les uns et les autres d’un parapluie pour 2018. Pourquoi donc me direz-vous ? Parce qu’il paraît que l’enrichissement des déjà riches devrait produire un gros effet de ruissellement… N’ayez aucune inquiétude, les derniers étages de la Tour Trump et des autres sont parfaitement étanches !

Oui changeons tout !