L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet

Michelle Greaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Mobilisations - Courriers - Valenciennois

Michelle Gréaume s’investit pour l’avenir du site Ascoval de Saint-Saulve

Ce mardi 16 octobre 2018, Michelle Gréaume et Fabien Roussel, député de la 20e circonscription du Nord, ont décidé d’interpeller le Président du Directoire de Vallourec concernant l’avenir de l’acierie Ascoval de Saint-Saulve.


Monsieur le Président,

Les plus grandes incertitudes continuent de peser sur l’avenir de l’aciérie Ascoval à Saint-Saulve, suscitant des inquiétudes légitimes parmi les salariés et leurs familles.

Pourtant, un projet de reprise sérieux aux plans industriel et économique existe, soutenu par les salariés, l’ensemble des élus locaux et régionaux, dans leur diversité. L’Etat, par la voix du Président de la République, de son ministre de l’Economie et des Finances s’est également engagé à favoriser sa concrétisation.

Ce plan de reprise porté par le groupe Altifort repose sur l’installation d’un train à fil, une augmentation de la production, le maintien des 281 emplois actuels et la création à terme de 133 autres.

Pour réussir, ce projet a également besoin du soutien de Vallourec par un engagement de maintenir pendant 18 mois le volume de commandes, au tarif actuel. Ce délai est nécessaire le temps de construire et de mettre en route le train à fil.

Ce qui est en jeu, c’est le maintien d’une usine ultra moderne, qui a fait ses preuves, et le développement de la production d’aciers spéciaux, dans un territoire déjà profondément meurtri par les difficultés économiques et sociales.

Personne ici, dans ce Valenciennois, ne comprendrait que Vallourec, maison mère et fondatrice du site de Saint-Saulve, se désintéresse de l’avenir de ce site et porte la responsabilité de l’échec d’un projet aussi largement soutenu.

Les élus de ce territoire et plus largement du département du Nord, sont profondément attachés à cette entreprise et ne ménagent aucun effort pour qu’un avenir lui soit garanti, ainsi qu’à l’ensemble des salariés.

C’est la raison de cet appel que nous vous adressons aujourd’hui en sollicitant une rencontre afin de comprendre vos réticences et trouver ensemble la solution qui permette à Ascoval de vivre et de se développer.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos plus cordiales salutations.

Michelle Gréaume
Sénatrice du Nord

Fabien Roussel
Député du Nord


La mobilisation s’est poursuivie lors d’une conférence de presse initiée par le Président de la Région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, le jeudi 18 octobre 2018.

A cette occasion, un courrier a été rédigé conjointement avec les élus et syndicats présents à l’attention de Bruno Le Maire, Ministre de l’Economie et des Finances.