L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet

Michelle Greaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Question écrite

Répression des manifestants palestiniens dans la bande de Gaza

Mme Michelle Gréaume attire l’attention de M. le ministre de l’Europe et des affaires étrangères sur la répression des manifestants palestiniens par le gouvernement israélien.

Chaque vendredi depuis le 30 mars 2018, des dizaines de milliers de manifestants se rassemblent pacifiquement dans la bande de Gaza, à la lisière de la zone tampon imposée par Israël à l’intérieur même du territoire palestinien pour la marche du retour.

Ils revendiquent le droit des Palestiniens à retourner sur les terres dont ils ont été chassés ou qu’ils ont fuies à la création d’Israël en 1948 et commémorent la mort, en 1976, de six Arabes israéliens tués lors d’une manifestation contre la confiscation de leur terre.

Il s’agit aussi de dénoncer le blocus imposé depuis plus de dix ans par Tel-Aviv. Vendredi 30 mars 2018, les tireurs d’élite de l’armée israélienne ont tiré à balles réelles, tuant seize Palestiniens et faisant plus de 500 blessés.

Depuis lors, chaque vendredi se ressemble et le bilan ne cesse de s’alourdir. Fait aggravant si possible, les associations humanitaires ont révélé l’utilisation de munitions explosives, causant des blessures « inhabituelles et dévastatrice ». L’utilisation d’armes de guerre face à des manifestants pacifiques et non armés contrevient à toutes les règles internationales.

À l’évidence, la « préoccupation » et la « réprobation » bien timides exprimées par le gouvernement français n’ont jusqu’à présent eu aucun effet. Des mesures urgentes et plus significatives doivent être prises, d’une part pour contraindre Israël à stopper ces exactions, et d’autre part pour apporter toute l’aide humanitaire et médicale dont les Palestiniens ont besoin.

En conséquence, elle lui demande de bien vouloir lui préciser les intentions du Gouvernement en la matière.