L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet

Michelle Greaume Découvrir la sénatrice
Le sénat

Notre bilan

6 années pour défendre l’Humain face aux logiques comptables

Dans la lignée des gouvernements précédents, François Hollande a fait le choix de continuer la logique de servir les actionnaires au détriment des travailleurs. Les députés communistes eux se sont battus, fidèles aux valeurs progressistes de la Gauche

à l’assemblée Nationale,les députés communistes - FDG se sont fait le relais des mouvement sociaux. Ils ont défendu 120 propositions de loi et posé 4511 questions au gouvernement contre toutes les lois de régression sociale du quinquennat Hollande.

Les batailles les plus rudes ont été celles contre la loi Macron et la loi Travail. Dans ces deux cas, le Premier ministre Valls a contourné le débat démocratique en utilisant l’article 49.3 pour passer en force et sans débats ...

Voici quelques exemples de positions défendues :

Répartition des richesses :

Notre niveau de vie ne doit pas être amputé par l’augmentation des prix.
[vert]POUR[/vert] le retour à l’échelle mobile des salares et l’indexation de nos revenus sur l’inflation.

Interdiction de versements de dividendes aux actionnaires pendant cinq ans :

la richesse que nous produisons en travaillant est confisquée par des actionnaires au lieu de servir à investir et à augmenter les salaires.

Crédit emploi compétitivité :

Des entreprises reçoivent des aides de l’Etat et continuent à licencier !
[rouge]Contre[/rouge] le CICE qui offre des crédits d’impôts sans contrepartie sociale.

Retraite :

Les départs à la retraite sont de plus en plus tardifs et les pensions et lesretraites de plus en plus réduites.

  • [vert]Pour[/vert] un départ à 60 ans.
  • [vert]Pour[/vert] taxer le capital et supprimer les exonérations de cotisations sociales sur les bas salaires.

Ces propositions sont applicables, finançables. En 2017 aux législatives, donnons une majorité à la gauche fidèle à ses valeurs.