L’Humain d’Abord ! Au coeur de la république

Éric Bocquet

Michelle Greaume Découvrir la sénatrice
Actualité

Communiqué

La commission des lois du Sénat a rendu ce mercredi 20 février son rapport d’enquête sur l’« affaire Benalla ».

Ce travail important marqué en particulier par l’audition de 40 personnes a apporté des réponses sur de graves dysfonctionnements au sein de la Présidence de la République.

Ont été passées au crible les questions des passeports diplomatiques, des ports d’armes et du fonctionnement d’une société de sécurité privée organisée par MM. Benalla et Crase.

Lors des auditions consacrées en particulier à ces points, des faux témoignages, la diffusion de fausses informations et des contradictions émanant de nombreuses personnes, ont été mis en évidence.

Michelle Gréaume et Eric Bocquet, avec leurs collègues sénatrices et sénateurs du groupe CRCE, groupe représenté au Bureau du Sénat qui est saisi d’une demande de poursuites judiciaires sur ces manquements à la vérité ou dissimulation de la vérité, soutiendra pleinement cette démarche.

Le travail de la commission des lois, parallèlement à celui de la presse sans laquelle cette affaire n’aurait peut-être jamais éclatée, à commencer par l’intervention de MM. Benalla et Crase le 1er mai Place de la Contrescarpe, a fait émerger une affaire dans l’affaire, celle des liens entre MM. Benalla et Crase, leur société de sécurité et deux hommes d’affaires russes.

Cette affaire des contrats russes mériterait en elle-même une nouvelle mission de contrôle du Parlement. Le groupe CRCE estime en effet qu’il n’est pas possible de s’arrêter là, car l’« affaire Benalla » ne fait sans doute que commencer.

Les sénatrices et sénateurs du groupe CRCE estiment enfin que le Président de la République qui avait affirmé sa responsabilité en juillet dernier dans son propos très médiatisé à la Maison de l’Amérique latine, doit maintenant s’expliquer sur ce qu’il savait ou ne savait pas avec toute la précision nécessaire.

Sa propre sécurité, les intérêts du pays, ont pu être menacés, cela mérite que la vérité poursuive son chemin.