Questions au gouvernement

Question d'actualité au Gouvernement

Crise du logement : "Gouverner, c’est d’abord loger son peuple"

Mercredi 7 février avaient lieu les questions d’actualité au Gouvernement. C’est Pascal Savoldelli qui s’est exprimé au nom du groupe CRCE-K, sur la crise du logement en France.

Lire le texte de la QAG de Pascal Savoldelli

Merci Monsieur le Président,
Mes cher.e.s collègues,

Monsieur le Ministre, avec respect et avec sincérité, je vais vous exprimer un coup de colère.
Un coup de colère parce que je suis dans un Département où nous avons dépassé les 100 000 demandeurs de logement.
Un coup de colère parce que 12 millions de personnes fragilisées par la crise du logement, c’est 12 millions de sinistrés.
Oui c’est une bombe sociale à retardement. La vérité, c’est que dès 2017, vos politiques n’ont été qu’un « j’accuse » du logement social, pour libérer de toutes contraintes le marché privé : baisse des APL dès l’élection du Président Macron, ponction de 1,3 milliard d’euros dans les caisses des bailleurs sociaux, loi ELAN pour obliger à vendre des logements sociaux à la découpe, et faire disparaître les petits bailleurs, Loi Kasbarian-Bergé pour faciliter les expulsions…

Et nous voilà désormais à démanteler la loi de Solidarité et de Renouvellement Urbain (SRU).

Monsieur le Ministre, le bilan est dramatique. Il n’y a plus de politiques publiques du logement en France. Pour les acteurs du secteur, de nombreux emplois sont menacés, et la majorité des habitants de notre pays est livrée à elle-même face à la spéculation.

Ma question est simple Monsieur le Ministre : 56% d’augmentation des loyers dans le parc privé : stop ou encore ? 2 000 enfants à la rue : stop ou encore ? Ou encore, à quand l’état d’urgence du logement ?

Réplique
Faute de Ministre du logement, je vais m’adresser à vous, Monsieur le Premier Ministre.
Oui nous appelons à déclarer l’état d’urgence nationale du logement, sur 5 axes : moratoire sur les expulsions, encadrement des prix du foncier, plan pour les primo-accédants, relève du niveau de production et réquisition nationale des logements vides. Pour cela, encore faudrait-il avoir une ou un Ministre du logement.
Monsieur le Premier Ministre, l’abbé Pierre disait : « Gouverner, c’est d’abord loger son peuple ». vous êtes le chef du Gouvernement, alors maintenant, vraiment, gouvernez !

Imprimer cet article

Sur le même sujet

Société

Dernières vidéos

Feu! Chatterton - L' Affiche rouge (Clip) En savoir plus
QAG - Marie-Claude VARAILLAS - Question sur l'école publique - Groupe CRCE-K - 14-02-2024 En savoir plus

Une question ?